jeudi 13 décembre 2012

La ville de Port-Gentil en proie aux inondations



       Mars 2013                                                   Inondations à Port Gentil - H2o Gabon / Top Bendjé TV
                                                                           Janvier 2013


Article paru dans Reflets Magazine - décembre 2012

Reproduit ici avec l'aimable autorisation du magazine.





Inondations au quartier salsa à Port-Gentil au Gabon (c) DKT
Des populations désespérées devant les inondations dont aucune solution ne pointe à l’horizon de la commune de Port gentil dans l’ouest du Gabon. C’est la constance  depuis le retour des grandes pluies. Les pluies torrentielles et diluviennes, qui s’abattent sur la deuxième ville du pays,font constamment  de nombreux dégâts matériels et occasionnent des pertes importantes. ’Je n’ai rien récupéré comme matériel ou documents’’, se plaint Joséphine Bibalou.
A chaque fois,  on dénombre plusieurs familles sans abris,  les édifices public et privé ne sont pas épargnés par ces eaux. Les cours d’écoles se  transforment en lacs, les quartiers huppés  sont également dans le collimateur de la flotte.  Cette situation remet sur la table des pouvoirs publics la problématique des inondations qui ternissent davantage l’image de la capitale économique, montrant les faiblesses de l’action municipale, surtout l’absence d’une véritable canalisation des eaux dans les quartiers sous-intégrés. ‘’En 2009, le chef de l’Etat avait promis faire de Port gentil-un petit Dubaï de l’Afrique’’, rappelle avec un sourire  ironique un militant de la société civile.
L’Ogooué maritime est la région où se trouve Port gentil (le poumon économique), qui produit l’or noir, donc un grand apport dans le PIB national,  mais l’argent va ailleurs. Le développement de la province traîne les pas, parmi les conséquences du retard de transformation du Gabon,  les habitants de la capitale économique se sont accoutumés à se retrouver impuissamment  les pieds dans l’eau en saison de fortes pluies.



Dégâts causés par la pluie  à Port-Gentil au Gabon
En sillonnant la commune pétrolière, le piteux état des routes laisse perplexe. Les nids de poule ont fait place à des lacs artificiels obligeant du coup les automobilistes à repasser l’épreuve du créneau.  Les déplacements des populations sont rendus difficiles en cette saison des pluies, des toitures des habitations envolées, des panneaux électriques jonchent au sol, certains ponts de fortune ont cédé sous le poids des eaux. En pareille circonstance, on n’oublie les querelles de voisinage, vite, on établit  une chaine  de solidarité. ‘’ Avec ma famille, les voisins nous ont donné un espace en attendant une autre solution’’, nous fait savoir, Pierre Bouyou.



Ecole "Matiti" les élèves les pieds dans l'eau à Port-Gentil au Gabon_(c) DTK
Un plan d’urbanisation est plus que jamais nécessaire afin que les populations sentent une  réalité de développement de leur localité.’’ Quand on a tenté de tracer les 1ers plans de cette ville, on n’a pas tenu compte de l’avenir, je veux parler des changements climatiques que nous vivons à présent. Nous faisons des propositions au gouvernement, c’est le silence’’,indique Henri Michel Auguste de l’ONG H2O.
Devant ces catastrophes naturelles, dans les zones sinistrées  les réactions ne tardent pas. Une dame meurtrie dit attendre les politiciens lors des prochains rendez-vous électoraux.
Les inondations et l’érosion côtière sont les nouveaux défis de Port gentil où l’on parle sans cesse des changements climatiques. L’heure du discours est révolue, les décideurs se doivent de trouver une porte de sortie devant les cris des populations dont la précarité est devenue banale.
Par Danny KOUELE TOLE, Port-Gentil, Gabon

Monsieur Danny KOUELE TOLE est membre de l'ONG H2o Gabon.
 


Retrouvez nous sur notre chaine TV

Chaine TV H2OGabon

1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Bienvenu(e) sur le site de H2OGabon (ONG).
Nous attendons vos commentaires.