mercredi 13 avril 2016

Climat / Désintéressement des populations - Spécial 11 Avril 2016


Interview de Henri Auguste dans Mandji Infos - Environnement  





Avec le Président de l'ONG H2O, Henri Michel Auguste 


Les changements climatiques interpellent les pouvoirs-publics à Port-Gentil, mais les actions de terrain 
sont insuffisantes. Nos confrères d’Alpha Fm ont échangé avec le Président de l’ONG H2O, 
Henri Michel Auguste.
Littoral de Port Gentil, devant la BEAC, ancien Port, Avril 2016

Alpha FM: En tant que spécialiste que pensez-vous du changement climatique, à quoi cela est dû. 
Doit-on s'inquiéter?  

Henri Michel AUGUSTE: À quoi est dû le Changement Climatique ? Les pollutions des pays 
industrialisés dans l'air, la déforestation des forêts primaires dans les zones tropicales (nos pays), 
qui participe de moins en moins à la captation du CO2, l’acidification des océans et des mers, qui 
participent de moins en moins à la captation du CO2. 
Ces 3 principaux phénomènes participent aux réchauffements de la planète en particulier dans les zones 
des pôles, qui sont des régulateurs du climat. Malheureusement leurs rôles se sont inversés suite à tous 
ce que j'ai dis plus haut. Leurs glaciers et banquises fondent à des vitesses impressionnantes. Ce qui 
provoque la montée des océans et des mers, puis le dérèglement des principaux courants sous-marins. 

Les conséquences sont les suivantes : 

- phénomènes météorologiques plus violents, tempêtes, pluies torrentielles, ouragan plus violents, etc... 

- érosions des côtes. 

- inondations. 

Au final, le littoral a perdu ses protections naturelles.  


Port Gentil, littoral devant la BEAC, ancien Port, Avril 2016
Alpha FM: Croyez-vous que c’est possible que le Gabon enregistre un ouragan ? Et, quelle est la conduite à tenir ?  Henri Michel AUGUSTE: Des ouragans je ne peux l'affirmer, mais des tempêtes violentes avec des pluies importantes, oui. Se réfugier en hauteur et dans un endroit relativement peu exposé et de petite taille, salle de bains ou w-c.  Alpha FM: Votre ONG H2O n’organise t’elle pas des conférences pour informer les populations ?  Henri Michel AUGUSTE: Les gens sont ils intéressés? Malheureusement non.   Retrouvez cette interview sur: http://www.mandjiinfos.com/

mercredi 30 décembre 2015

Michel Auguste, membre fondateur de H2OGabon et doyen des Français de Port-Gentil, s’est éteint



Michel Auguste, doyen des Français de Port-Gentil, s’est éteint

Publié par Steve Jordan dans SOCIÉTÉ sur mercredi 30 décembre 2015 à 3:08
www.GabonReview.com

L’information a vite fait le tour de la capitale économique : Michel Auguste, jusque-là mémoire vivante du pays, a rendu l’âme au lendemain des fêtes de la Nativité, le dimanche 27 décembre.





Michel Auguste et le diplôme de Citoyen d’honneur que lui avait délivré la Mairie de Port-Gentil en 2007. © D.R.
Né le 16 octobre 1933 à Puteaux, dans les Hauts de Seine (France), l’homme a posé ses valises dans la capitale économique du Gabon en 1957. Il n’y connaîtra qu’une entreprise, la Société gabonaise de mécanique (SGM) qu’il ne quittera qu’à l’heure de la retraite, en 1999. Parallèlement, il aura eu une activité débordante, que ce soit dans le domaine sportif, comme entraîneur de football (Dragons Noirs), joueur de rugby (rugby club de Port-Gentil), membre des staffs des ligues de ces deux disciplines, ou dans les multiples fonctions électives qu’il occupera. C’est ainsi qu’il a été, entre autres, membre du Conseil supérieur des Français de l’étranger pour le Gabon, Administrateur de la Caisse des Français de l’étranger, délégué au Comité national au souvenir du Général De Gaulle pour l’Ogooué-Maritime, conseiller de l’Assemblée des Français de l’étranger pour le compte du Gabon et de Sao Tome et Principe.
Membre de la Fédération des Anciens Combattants Hors de France, il a mené plusieurs plaidoyers auprès des différents maires de Paris pour que la capitale française puisse honorer le capitaine Charles Ntchoréré en baptisant l’une de ses rues du nom de ce compatriote. Sans succès. A Port-Gentil, il a financé partiellement (pour moitié dit-on), la statue du capitaine Ntchoréré de l’ancienne base militaire du 6ème BIMA.
Au cours de ces conversations, il évoquait volontiers les souvenirs de ses premiers pas en terre gabonaise. Il se souvenait, par exemple, être arrivé à Port-Gentil dans un quadrimoteur de UTA, atterrissant sur une pise en latérite, dans un aéroport constitué de trois baraques en bois sur pilotis. Il se souvenait également de son premier repas pris dans un restaurant situé à l’endroit ou se trouve actuellement l’immeuble de Total Gabon. Le jour de la proclamation de l’indépendance du Gabon, disait-il, ils n’étaient que deux ressortissants français à s’être rendus au gouvernorat pour assister à la descente du drapeau français, ses autres compatriotes ayant fait le choix de rester chez eux.
C’est dire que l’homme qui, en 1957, avait pris pour femme une gabonaise originaire de Fougamou avec laquelle il a fondé une famille était un Port-gentillais à part entière, parfois sollicité pour conter la ville pétrolière dont il était l’une des mémoires vivantes.
Fait citoyen d’honneur en 2007, Michel Auguste a été membre fondateur de l’Association pour la Protection de la nature et de l’environnement, H2O, dirigée par son fils, Henri Michel Auguste. A ce titre, et face aux menaces environnementales auxquelles est confrontée la capitale économique, il estimait que la solution la plus sage serait d’envisager, dès maintenant, une délocalisation de la ville sur le continent car, selon lui, la nature finira, à terme, par reprendre ses droits.
S’étant investi, lors des événements qu’a connu le Gabon en 1990, dans l’évacuation des Français, il a, par des actions multiformes, contribué à renforcer les liens entres les communautés française et gabonaise. Il était membre du Conseil d’administration de l’Alliance franco-gabonaise de Port-Gentil. Il avait 82 ans.

jeudi 30 avril 2015

Le grand méchant sac - France2, Envoyé Spécial - notre montage vidéo

Les sacs plastiques à usage unique seront interdits en France à compter du 1er Janvier 2016.
Les sacs oxo-fragmentables (abusivement appelés oxo-biodégradables) seront bientôt interdits en France et en Europe. A lire dans le projet de Loi relatif à la transition énergétique pour la Croissance Verte

Visionnez notre montage vidéo sur cette émission de France2 diffusé le 2 Avril 2015 sur notre chaîneTV
https://www.youtube.com/watch?v=V2k-uZjdWHU

jeudi 30 octobre 2014

Notre Compte Rendu de l'Atelier National sur le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux de la CICOS



COMPTE RENDU DE L’ATELIER NATIONAL SUR L’ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR D’AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SDAGE) DE LA CICOS ET LA MISE EN PLACE DES PLATEFORMES DE CONCERTATION ET LES ETATS DES LIEUX DU BASSIN.

Dans le cadre de l’élaboration du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) de la CICOS, s’est tenu un Atelier National sur la mise en place  des plateformes de concertation et les états des lieux du Bassin du Congo.
Organisé du 23 au 24 octobre 2014 à la Résidence Véronique Christine à Libreville, cet atelier a connu la participation des experts de ministère et d’organisations.
Etaient présents :
1-      Mme AYITO Marie, Directeur Général des Ecosystèmes Aquatiques ;
2-      Mr BODINGA Félicien, DGA1 Ecosystèmes Aquatiques ;
3-      Mr IDIATA Yves Richard, Directeur de Génie Agricole et Rural ;
4-      Mme MAYEMBOU, chargée d’études Ecosystèmes Aquatiques ;
5-      Mr ABESSOLO Samuel, chargé d’études Ministère des Infrastructures ;
6-      Mr NGUEMA  Igor, chargé d’études Ministère des Transports ;
7-      Mr ASSAME Séraphin, Président ONG GRASNAT ;
8-      Mr ENGONE ONDO Alain ; Délégué provincial ONG H₂O Gabon ;
9-      Mr ODAMBO Léonard, Président ONG MINAPYGA ;
10-  Mr MVE MEBIA Emmanuel, Chef de service Ecotourisme Ministère du Tourisme ;
11-  Mr TCHENDE Ibrahim, Président Association des Consommateurs ;
12-  Mr NDZIE MEVIANE Alain, expert direction Générale Météorologie ;
13-  Mr TONDO Blaise-Léandre, expert principal MESA/CICOS ;
14-  Charles BEAUFRERE, assistant technique de la Gestion Transfrontalière de l’Eau du bassin du Congo/GIZ/Coopération Allemande ;
15-  Mme KERANO Danie Claude, experte juriste/CICOS ;
16-  Mme NGUEMO CHIME Marilyn, facilitatrice/CICOS ;
17-  Dr. Julie LADEL, Chef de mission SDAGE-GIZ/CICOS.


Les travaux étaient animés par les experts de la CICOS, Dr Julie LADEL, Blaise Léandre TONDO et Marilyn NGUEMO CHIME, qui ont d’abord présenté les missions de CICOS, le contexte et les objectifs de l’Atelier National. A cet effet, la facilitatrice Marilyn NGUEMO CHIME a présenté le programme de l’atelier. Les participants ont fait « le tour de table » de présentation de leurs attentes, programme, et remarques organisationnelles. Ensuite, ils ont suivi la présentation des quatre sessions par les experts à savoir :
1-      Introduction aux concepts et principes clés de la GIRE (Gestion Intégrée du Réseau en Eau) ;
2-      Présentation des caractéristiques et du projet SDAGE ;
3-      Présentation de l’outil cartographie de la CICOS ;
4-      Examen du projet d’organisation et de fonctionnement de la plateforme  nationale du Gabon (objectifs, membres, organes).
Par ailleurs, Mr Jean Rodolphe NGUEMA, expert démographe-statisticien de la SEEG a présenté la Stratégie Nationale : Documents Stratégique de Croissance et de Réduction de la Pauvreté (DSCRP) et gestion de l’eau.
Des recommandations ont été émises à l’issu de l’examen et des échanges autour du projet d’organisation et de fonctionnement de la plateforme nationale du Gabon. Il s’agit notamment :
-          Cadre de concertation des parties prenantes des sous bassins du Congo et du bassin de l’Ogooué et ses affluents ;
-          Etude de modèle de cartographie du bassin de l’Ogooué ;
-          Nouvelle dénomination «  en rajouts de CICOS » intitulé plutôt : Commission Internationale du Bassin du Congo-Oubangui-Shanga et Ogooué ;
-          S’assurer que les institutions coutumières et étatiques travaillent adéquatement et de concert.

La deuxième journée du vendredi 24 octobre 2014, les participants, sous la conduite de la facilitatrice et assistée du Chef de mission, Mme Julie LADEL, ont abordé la dernière session intitulée : Etat des lieux-enjeux prioritaires et diagnostic SWOT. Ainsi, la répartition des travaux s’est déroulé en quatre groupes de travail dont les thèmes étaient :
1-      Analyse des usages prioritaires de la ressource en eau ;
2-      Gestion de l’eau et bonne gouvernance ;
3-      Base de navigation et facteurs de production pour les industries forestières, pétrolières et mines ;
4-      Développement des infrastructures et intégration des femmes, populations riveraines.

Les groupes de travail ont défini et traité au cours des travaux :
- Analyse des usages prioritaires en eau ;
- Analyse des forces, faiblesses, opportunités et menaces du secteur de l’eau en République gabonaise.
Le Secrétariat Général de la CICOS s’est chargé de la désignation des représentants et du rapporteur pour l’atelier régional.

Enfin, l’atelier a été clôturé par Mme AYITO Marie, Directeur Général des Ecosystèmes Aquatiques le vendredi 24 octobre 2014 à 14 heures.




Sensibilisateurs en bus Opération Rivière propre

Arbre tombé à 300m Rivière Nzémé le 26/09/14

Clôture Atelier CICOS par AYITO DG Eco-Aquatique le 24/10/14 à Libreville

C.BEAUFRERE/GIZ,AYITO/DGEA et J.LADEL/CICOS du 24/10/2014 à Libreville

Dr. Julie  LADEL, Chef de mission CICOS/Atelier Libreville en séance formation le 23/10/14

Discours de Charles BEAUFRERE/GIZ lors de l’ouverture de l’atelier nat.Libreville le 24/10/14

Ouverture Atelier Nat. CICOS/Libreville le 24/10/14

Banderole Atelier National CICOS devant Résidence Véronique Christine à Libreville.